Qu’est-ce que l’A5?

Un réseau d’anciens ?

L’A5 est une association qui a la volonté à vouloir rassembler les anciens étudiants ayant appartenus au réseau de l’ARES, l’association nationale des étudiants en sciences sociale. L’idée n’est pas (uniquement) de recréer un Jurassic Park avec d’anciens étudiants soucieux de se remémorer leurs faits d’armes universitaires, mais bien de vouloir fédérer des personnes autour d’un projet commun : celui de continuer à faire grandir l’ARES tout en assurant la promotion de nos filières d’études et des projets professionnels inhérents auprès de jeunes étudiants souvent perdus dans le maquis universitaire. A ce titre nous mettons donc notre expérience et nos quelques heures de temps libres pour aider les associations et les étudiants en ayant besoin, mais également pour participer à la construction du plus grand réseau Alumni qui puisse exister en France (du moins c’est notre objectif).

Pour quelle utilité ?

L’A5 compte un réseau de plus de 100 personnes, dispersées sur tout le territoire français, ayant des profils et des parcours professionnels très différents. Notre objectif commun est d’être un support pour les étudiants en droit, économie, AES et IAE, par le biais de l’ARES et de ses associations, afin de pouvoir les éclairer et les aider dans leur choix d’orientation et d’insertion professionnelle. En combinant nos retours d’expérience, les réussites mais surtout les échecs de nos membres, nous espérons pouvoir expliquer aux étudiants que le chemin vers le monde professionnel n’est pas linéaire et semé d’embuche. Nous espérons également pouvoir matérialiser ce chemin auprès d’un public qui est souvent trop peu concret pour bon nombre d’étudiants et pouvoir pourquoi pas faire naître des vocations. Le problème de l’insertion professionnelle est symptomatique de nos universités : on n’y pense que lorsqu’on y est confronté. Or, un choix de carrière ne s’improvise pas à la va vite, mais il doit se construire, se murir et se porter avec force et conviction. Et c’est là où l’A5 pense modestement pouvoir être utile.

 

Quelles interactions avec l’ARES ?

L’A5 n’a aucune vocation à interagir avec l’ARES en dehors du cadre de l’information sur les possibilités d’insertion professionnelle des étudiants. A ce titre, il n’y a aucune ingérence de notre côté dans la politique du réseau de l’ARES, qui doit être réalisée par un bureau et un CA élu. Néanmoins, l’A5 accompagne l’ARES et participe aux moments forts de la vie de la fédération, notamment au week-end de formation d’hiver et surtout au congrès d’automne. Durant cet événement, le conseil d’administration de l’A5, qui est constitué des adhérents, se réuni en assemblée générale afin d’élire un bureau national qui sera chargé de mener à bien les missions de l’A5 pour l’année à venir. Les membres de l’A5 se mettent également à disposition du bureau national de l’ARES pour coanimer si besoin des formations entrant dans notre champ de compétences, à destination des membres de l’ARES. Les membres de l’A5 sont bien évidemment présents également pour échanger des moments de convivialité entre eux en se remomérant « le bon temps » et participent en tant qu’observateurs à l’AG de l’ARES pour féliciter l’équipe nationale sortante et encourager le bureau nouvellement élu.

Mais l’A5 est également disponible tout au long de l’année pour l’ARES et ses associations. En effet, l’étendue du réseau de l’A5 nous permet de pouvoir mobiliser des « anciens » et les faire intervenir dans le cadre de Morning Contact ou conférences organisées par des associations locales.

Comment on intègre l’A5 ?

Comme son nom l’indique, l’A5 fédère les anciens étudiants. Néanmoins, notre définition d’adhésion est quelque peu plus large et peut permettre d’intégrer éventuellement des étudiants en fin de cursus qui ont achevé un engagement associatif. Afin d’éviter les éventuelles ingérences et situation de conflits d’intérêts, nos membres doivent avoir strictement quitté tous leurs mandats associatifs et élus et n’avoir plus aucune interaction avec une association locale. Si une personne remplit ces conditions, il peut alors adhérer à l’A5 en s’acquittant d’une cotisation annuelle de 10€. Bien entendu, la grande majorité de nos membres sont des actifs et ont quitté l’université.

Quelles sont les réalisations concrètes de l’A5 ?

L’A5 s’est créée en octobre 2011 en marge du congrès de l’ARES qui avait lieu à Reims. La première de ses missions statutaires était de mobiliser les énergies pour aboutir à la création de l’étoile Noire. Force est de constater que nous avons pris pas mal de retard sur cet ouvrage. Néanmoins, cela ne nous a pas empêché d’œuvrer en parallèle à l’accomplissement d’autres missions. Outre les nombreuses formations que nous avons dispensées, nous avons également participé à l’organisation des événements en tant que soutien logistique et nous avons toujours offert une oreille attentive aux doléances et demande de conseils des étudiants en sciences sociales. D’un point de vu plus pragmatique nous sommes en train de finaliser la rédaction d’un annuaire des anciens du réseau de l’ARES, qui comportera les contacts et les parcours de tous nos membres. Ce sera alors l’accomplissement d’un travail titanesque qui a demandé de nombreuses années de travail et de recensement. Nos projets ne s’arrêtent pas là, car nous imaginons toujours de nouvelles formes d’actions pour valoriser l’action des associations de l’ARES et sensibiliser le plus grand nombre d’étudiants à la problématique si importante de l’insertion professionnelle.s