Action Citoyenne

Présentation de la charte de la citoyenneté 

 

Créé en 2014, la charte de la citoyenneté s’inscrit dans la volonté de sensibiliser les étudiants à leur rôle de citoyen. 

L’ARES en tant qu’organisation de jeunesse, doit permettre l’émergence dans son réseau de projets s’inscrivant dans une démarche de citoyenneté. L’objectif poursuivi est clair, l’association se doit de dépasser le cadre des campus pour devenir un véritable acteur de son territoire (département, région) et fournir aux étudiants les clés pour accomplir au mieux leur rôle de citoyen. 

Cette charte a récemment été actualisé afin d’impulser une démarche plus poussée. Cette actualisation fut mise en place par un système démocratique se traduisant par des groupes menés en lien avec l’ensemble des associations de notre réseau. Il est ressorti de cette méthode de travail, une articulation d’engagements obligatoires et facultatifs permettant aux associations de mettre en œuvre ces engagements à la hauteur de leurs moyens. 

Les engagements déjà existants ont été jugés comme fondamentaux à respecter et à mettre en œuvre tels qu’adopter une démarche de solidarité et d’inclusion, ou encore expliquer le système politique dans lequel évolue l’étudiant. Cette charte se veut également pratique avec une série d’exemples de projets et d’actions à mettre en place au sein des campus. 

Le CNAJEP

L’ARES est membre du CNAJEP (Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire) à travers son adhésion à la FAGE qui est membres à part entière de cette coordination. 

 

Qu’est-ce que le CNAJEP ? 

 

Le CNAJEP est une association loi 1901 né en 1968 suite à la volonté des mouvements de jeunesse de se rencontrer pour créer un espace de dialogue, de concertation et représentation auprès des pouvoirs publics sur les questions concernant la Jeunesse et l’Education Populaire. Actuellement, il réunit plus de 70 mouvements nationaux de jeunesse et d’éducation populaire qui se décline au travers d’un réseau de coordinations régionales (CRAJEP/ FSPMA) sur l’ensemble du territoire concernant ainsi plus de 10 millions de personnes.  Membre fondateur du Forum européen de la Jeunesse, le Cnajep, en tant que Conseil national de Jeunesse, est également particulièrement impliqué sur les questions de citoyenneté et de politiques de jeunesse au niveau européen.

 

Site du CNAJEP : http://www.cnajep.asso.fr/le-cnajep/ 

Pour plus d’informations sur ce qu’est le CNAJEP : https://youtu.be/bQxqMXVilBE 

 

Actuellement, l’ARES siège dans 3 commissions : 

  • Politiques Jeunesse : cette commission a pour objectif d’être force de proposition dans le domaine des politiques jeunesse en construisant une parole cohérente de la jeunesse en lien avec les jeunes. 

  • Éducation Populaire : l’objectif de cette commission est de rendre plus visible l’éducation populaire et ses actions. 

  • Europe et International : Cette commission travaille en lien avec le forum européen de la jeunesse qui est la réunion des organisations nationales de jeunesse de pays de l’union européenne. 

Action sur la citoyenneté européenne et l'international

Rassembler autour de l’Europe est l’une des ambitions que l’ARES partage avec la FAGE mais aussi avec les associations qui font sa force. Notre Fédération a vocation certes à demeurer au plus près des réalités locales pour toujours mieux représenter les étudiants en sciences sociales auprès des acteurs publics et des professionnels, mais pour atteindre ce but, il lui a fallu faire sienne la dimension européenne que revêtent les processus de décision contemporains.

 

Si l’ARES se reconnaît dans l’Europe, c’est parce qu’à travers ce projet en construction, il n’existe désormais pour la jeunesse ni de barrière d’un pays à l’autre du continent, ni de frontière dans l’avenir. L’action de l’Union européenne, et celle Parlement européen notamment, influencent quotidiennement l’environnement dans lequel notre société, et nécessairement les étudiants en sciences sociales, évoluent – la mobilité étudiante en étant l’exemple le plus probant.

Innover et ne pas se cantonner à faire de l’étudiant – un être à part – dans un monde qui le laisserait en perte de vitesse implique de veiller à moultes évolutions qui façonnent donc la sphère dans laquelle tout étudiant doit trouver sa place dès à présent pour mieux bâtir son futur et ainsi mieux s’inscrire dans une société à laquelle il ne sera pas étranger.

Cette vision que l’ARES affirme avec ferveur implique de faire de l’Europe un point d’intérêt majeur. L’ARES ne limite pas son approche de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le seul cadre national, mais étend son expertise aux questions européennes. L’ARES a conscience que pour des fondations solides, il faut voir grand et être capable de recourir aux savoir-faire de son voisin. L’ARES, dès sa création, a tenu à tisser des liens à travers le monde et l’Europe en premier lieu pour partager les expériences et mieux fédérer les étudiants au-delà des frontières.

 

Résolument Européenne, l’ARES prends son rôle de citoyen au sérieux. 

 

Après avoir mené lors des élections européennes 2014 une campagne de sensibilisation à la citoyenneté européenne (#BougeTonEurope), en 2019, l’ARES s’est investi au côté de la campagne (#CetteFoisJeVote) du Parlement Européen. En effet, cette campagne s’est déroulé en deux temps via le réseau sociaux avec de l’information sur la question européenne et de la sensibilisation au vote et au travers de nos associations qui ont mis en place des actions pour sensibiliser les étudiants sur nos campus. 

 

L’ACID Brest a réalisé « la semaine européenne » avec une action par jour pendant une semaine pour sensibiliser à l’Union Européenne et à son fonctionnement.