FOCUS Débouchés – « L’Économie Sociale et Solidaire »

FOCUS Débouchés – « L’Économie Sociale et Solidaire » 

La loi de 2014 définie L’Économie Sociale et Solidaire comme le regroupement des associations, mutuelles, coopératives, fondations et entreprises sociales ayant à cœur de promouvoir l’intérêt collectif. La formation en AES est prédisposée à former des étudiants à la question de l’Économie Sociale et Solidaire notamment de par son aspect pluridisciplinaire. 

 

En quoi consiste cette profession ?

Les métiers de l’Économie Sociale et Solidaire nécessitent des personnes capables de développer ce secteur notamment en travaillant sur la mise en œuvre de projets ou de stratégies d’innovation permettant de répondre aux besoins sociaux principalement à l’échelle territoriale.

Ainsi, on peut répartir les métiers de l’Économie Sociale et Solidaire en 12 secteurs professionnels :

– Acteurs du lien social et familiale

Aides, soins et services à domicile

Animation – Foyers, résidences sociales et services pour jeunes

– Logement social – Missions locales

– Mutualité d’assurance et de sante

– Radiodiffusion associative

– Régies de quartier

– Secteur des sociétés coopératives et participatives

– Sport – Tourisme social et familial 

 

Ces métiers demandent ainsi des connaissances et compétences en économie, droit du travail, fiscalité, sociologie, gestion, management et sur les modes de financement. Ce secteur est ainsi totalement adapté aux profils d’un étudiant en AES, polyvalent par nature.

 

 

 

Témoignage d’une ancienne étudiante en AES.

Marie-Julie Lindenau, licencié d’AES

Qu’est-ce que la licence AES t’a apporté pour exercer une profession au sein du secteur de l’Économie Sociale et Solidaire ? 

“Mon travail d’Animatrice de Développement Local me demande de connaître l’ensemble des composantes d’une structure associative, (qui par certains aspects se rapproche d’une entreprise). J’utilise au quotidien la quasi-totalité des enseignements que j’ai pu retirer de ma licence et de mon master en AES. Aussi bien les connaissances comptables que juridiques mais également la gestion de projet ou encore la gestion financière. Mais ce que m’a surtout apporter la licence AES c’est la capacité de moduler toutes ces compétences pluridisciplinaires pour faire aboutir des projets co-construits avec l’ensemble des partenaires de mon territoire. 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *